Citation Lorraine : - Côbie de maux pour came rie : combien de mal pour rien

Patrimoine Ancien: pont du tacot

Le Tramway (L.E.) Luneville- Einville Appele Tacot

 

Dés l'année 1880, la discussion s'engage au conseil municipal sur le chemin de fer.
Le 21 mars, ce dernier, sous la présidence du maire, M. Royer, approuve le projet d'extension de la ligne Lunéville jusqu'à Einville et Arracourt. Il ajoute, toutefois, qu'il ne participera pas à son financement. 

Déclarée d'utilité publique le 14 novembre 1901, l'ouverture à l'exploitation du tronçon de Jolivet fut définitive le 2 juin 1902.
Le tramway roulait sur une voie métrique (d'une largeur de 1 mètre) et il était à voie unique.

Partant de la gare de Lunéville, empruntant les rues de la ville, il arrive à la gare de Lunéville Jolivet (le bâtiment existe toujours), située dans l'avenue Georges De la Tour pour rejoindre Einville.

L'embranchement industriel vers Jolivet village (moulin) permettait  le transport de voyageurs et surtout de marchandises. Il a été réalisé sous l''nitiative de M. Erard, propriétaire du moulin et maire.

A partir du 29 juin 1911, le tramway Lunéville-Einville a fusionné avec la société de chemin de fer de Lunéville à Blâmont-Badonviller.
Le raccordement de Jolivet fut démonté en 1924 à la demande de la municipalité de Jolivet, inexploité depuis l'arrêt des  activités du moulin. 

 

 

 

 









 Construction du pont pour traverser la Vezouze au Pâtural. Un tablier métallique de 75 m de long, mis en adjudication le 17 avril 1909, reposait sur des piliers en béton. La grande chaudronnerie Lorraine de Nancy réalisa l'ouvrage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan

 

1892

 

Remontons le temps et découvrons comment fut prise la décision de construire un tramway entre Lunéville et Einville. 

Le 18 février 1892, le conseil municipal de Lunéville fait une première délibération en présence du député M.VIOX au sein de laquelle chacun présente ses différentes observations.

 Comme on peut le lire dans cet extrait, la partie n'était pas gagnée d'avance !


 

  

Retranscription de la réunion du conseil municipal de Lunéville en 1892     :

 

Lors d'une réunion, M.VIOX qui avait porté la parole, fait observer à M. le Directeur que la création d'une voie ferrée posée sur l'accotement ne pouvait en raison des pentes que l'on rencontre suivie, surtout avec une voie étroite à des transports rapides de troupes ou de matériel, qu'il serait certainement facile en cas de danger de détruire, voies et matériel en quelques instants; que grâce d'ailleurs aux nouveaux travaux qui vont être entrepris au fort de Manonviller, la voie projetée serait protégée efficacement par les feux de l'ouvrage. Quant à l'objection soulevée par le passage dans l'intérieur de la localité de trains remorqués par la vapeur, M.VIOX fit remarquer que dans nombre de villes des plus importantes ( LYON, LILLE ), des tramways à vapeur circulent dans les rues sans qu'il y ait jamais eu d'accident.

Les raisons invoquées par M.VIOX ne convainquirent pas M. le Directeur du service du génie ne pouvoir revenir sur l'avis qu'il avait cru devoir donner dans l'intérêt de la défense du pays.

Monsieur le Maire demande néanmoins au conseil d'émettre un avis favorable au projet de la ligne en question, la ville de Lunéville dit-il, est directement interressée à la construction qui le reliera au canal de la Marne au Rhin ou elle va chercher actuellement à grands frais et au détriment de certaines industries, les bois, la houille, les engrais chimiques, etc, dont elle a besoin.

La voie projetée aurait le grand avantage de relier des communes importantes à lui chef-lieu d'arrondissement, elle permettrait entre autre le transport direct du sel fabriqué dans la vallée du Sânon, dans les Vosges, surtout quand la nouvelle voie de Bruyère, Ramberviller, Gerbeviller sera construite.

Le conseil municipal après en avoir délibéré, émet à l'unanimité un avis favorable à l'établissement d'un tramway, à vapeur, à voie étroite, devant relier EINVILLE à la gare de LUNEVILLE, et prie M.VIOX député, de poursuivre près des autorités compétentes la réalisation de ce projet en intervenant près du comité de défense pour faire lever l'opposition faite par le génie militaire.

Fait et délibéré le dix huit février mil huit cent quatre vingt douze.

                      Pour expédition confirmée.

                                                      Le Maire de Lunéville.


 

1898
 

  Projet d'établissement d'un chemin de fer à voie étroite de LUNEVILLE à    EINVILLE.
 

      

 

Tracé de la ligne

 

1899

       

 

 

 1900
 

 Comme tout projet de cette ampleur, il faut trouver de l'argent !

Une souscription est lancée, en voici quelques extraits.

 

    

 


 

Jolivet  - 1901

 

Gare de Jolivet en 1900

Ancienne gare de Jolivet en 2010

 

 

                                                                                                        1902
 

Mise en service de la ligne

Partant de la gare, le tramway empruntait l'avenue Schoumacher, poursuivait par la rue Cosson pour arriver devant le moulin.

         

                            1902                            rue Cosson                                     2010

Devant le moulin en 1902, actuelle place Erard

Anecdotes

    

1923, soit vingt et un ans plus tard, arrêt de la ligne.1924, démontage de la voie

Si vous souhaitez de plus amples renseignements concernant la ligne de tramway qui desservait Jolivet, vous pouvez nous contacter par l'intermédiaire du site. Merci d'avance.

Monsieur Marc GABRIEL, a consacré un livre sur " le petit train de Lunéville à Einville et Jolivet".