Citation Lorraine : - Tais donc ta grande jatte : ordre pour faire taire un bavard


                              
Dans les années 1980, des travaux furent entrepris pour abaisser " le barrage" entre la Vezouze et le canal d'amenée au moulin afin d'alimenter en eau régulièrement ce dernier.
                                                              

Patrimoine Ancien: Le moulin

Presentation

 

          




Le texte de la monographie de M. Glasener en 1888 précise :

Le moulin de Jolivet est très ancien, il existait en 1480 et appartenait au Seigneur du village ; il était à cinq tournants : pour le grain, le chanvre, le tan, la scierie et l'huile. La partie située sur la rive gauche a été vendue nationalement à l'époque de la révolution, l'autre partie appartenait à Mme de Coislin.

Ces anciennes usines ont disparu et ont fait place en 1835 à un magnifique moulin anglais.
Transformé en moulin à cylindres en 1882, il possède tout ce qu'il y a de plus perfectionné dans le mécanisme de la minoterie et il peut lutter avec avantage avec les grands moulins construits sur la Meurthe. Il marche à l'eau et à la vapeur, quand le niveau de la rivière est très bas.


Mécanisme de la transmission de la force de l'eau

 

D'autres sources du Ministère confirment :

Il fut considérablement agrandi en 1822 : huilerie, et scierie entre 1822 et 1832. 
Minoterie en 1893 par son nouveau propriétaire Mr Erard. Achat par la société Vilgrain en 1909 au décès de M. Erard. Transformé en fabrique de glace alimentaire en 1925 et en conserverie d'oeufs. Les responsables utilisaient à cette occasion la fontaine de la Patrasse.
Maintien des bâtiments d"habitation dans la famille Bichat, toujours propriétaire actuellement.
Ensuite dans les années 60, location pour utilisation du bâtiment-dépôt en atelier de fabrication de panneau publicitaire par M. Bouard.
Ensuite, entrepôt de farine d'aliments pour animaux par M. Vély Claude et de fruits par M. Bottichio André avec présence de chambres froides  : actuellement vide depuis la cessation d'activité de ces derniers. 
Également, pour d'autres parties,  bâtiment de stockage de matériels agricoles successivement par Messieurs François André, Josset Jean Marie puis François Michel et Bruno, et M. Thouvenin Thiery pour partie actuellement.

 

Déchargement de sacs de grains.

 

Buste de M. ERARD

M. Erard, propriétaire à la fin du XIXe siècle, joua un rôle très important à Jolivet notamment en raison de ses responsabilités professionnelles  et politiques. Centralien, il représentait les minotiers à la Chambre de Commerce, il s'engagea dans la politique en tant que représentant du parti républicain. Il fonda un journal local « L'éclaireur de Lunéville » et fut maire du village de 1894 à 1909.

 

Villa Marguerite