Citation Lorraine : - A la royotte, A la revoyure: au revoir

Les Industries

Entreprise Bouard



L'équipe de fabrication : Marc Pinck, Bernard Bastien, Hubert Heckel...

André Bouard au téléphone, entouré de ses secrétaires dans les locaux du moulin en 1962. Cette petite entreprise fabriquait des panneaux publicitaires dans les années soixante; ensuite elle réalisa des bulletins de petites annonces publicitaires.

Les Industries

Entreprise layettes RAMM



La société anonyme des établissements RAMM et Cie s'installe à Jolivet en 1967. 
Elle fabrique des layettes et des vêtements pour enfants du 1er age. Une branche tricot vient compléter les divers produits vendus dans le monde entier.

Les principaux circuits de commercialisation comprennent les grands magasins comme le Printemps, les magasins de détails spécialisés, les grossistes spécialisés dans la bonneterie et la vente par correspondance (les trois suisses). Cette affaire a été fondée en 1935 par Victor RAMM. Installée rue Gambetta à Lunéville, son agrandissement, nécessitait des locaux plus adaptés. Le choix de la famille se porta sur l'avenue Jean Schoumacher à Jolivet. Après une période florissante elle connut bien des vicissitudes. De 51 personnes (fabrication et commercial compris) au moment de son installation dans le village elle passa à 100, quatre ans plus tard.  Cette fulgurante croissance faisait la fierté de tout le personnel et de son environnement. M. Victor Ramm, son patron, décéda en 1975. Son fils Alain lui succéda en poursuivant sur la lancée : deux ans plus tard l'entreprise ouvre un nouvel atelier à Val et Châtillon portant le nombre à 192 personnes. En 1979 la famille connut un nouveau drame : le décès de Maryvonne RAMM, styliste dans l'entreprise.

L'activité soutenue dura jusqu'en 1982-83, date à partir de laquelle la direction a du procéder au dépôt de bilan en raison d'une chute importante des commandes. Ce renversement provoqua de nombreux conflits dans l'entreprise : mobilisation syndicale, occupation d'usine. Le tribunal de Nancy prononcera le règlement judiciaire en novembre 1983. La compression des effectifs était inévitable ; résultat : 82 licenciements en fin d'année.

La spirale à la baisse était inexorable. Le 30 mai 1984 la famille RAMM signe un protocole de vente de l'entreprise à M. MUGUET. L'activité reprend sous le nom de PIROUETTE. L'espoir ne dura que deux ans pour les 37 salariés. En 87 nouveau dépôt de bilan. Un ancien chef de fabrication M. GENEVOIS, maintient une activité de  tricot avec une dizaine de salariés devenus actionnaires. Mais le 4 juillet 1989 cette fois-ci c'est le dernier souffle : tout est définitivement liquidé .